Cirrhose du foie

La cirrhose est généralement causée par l’alcoolisme ou les virus de l’hépatite.

Résumé

La cirrhose est généralement causée par l’alcoolisme ou les virus de l’hépatite. Au début, on constate une augmentation du volume du foie («foie gras») mais il n’y a pas encore de symptômes spécifiques. A un stade plus avancé de la maladie, le foie connaît une «atrophie cirrhotique». Des dysfonctionnements et des problèmes de circulation sanguine apparaissent. La mesure de prévention la plus importante consiste à consommer l’alcool avec modération.

Symptômes

  • Stade précoce: souvent aucun symptôme pendant plusieurs années

Les premiers troubles apparaissent seulement quand la cirrhose en est déjà à un stade avancé:

  • Abattement, malaise, baisse de performance et légère augmentation de la température
  • Nausées, sensation de pression et de satiété en haut de l’abdomen (surtout du côté droit)
    • Par la suite: perte d’appétit et de poids
  • Lésions cutanées:
    • Dilatation des vaisseaux d’aspect arachnéen, à l’aile du nez et au dos de la main
    • Forte rougeur à l’intérieur de la main et sur la plante des pieds
  • Démangeaisons
  • Symptômes de carence hormonale chez l’homme
    • Rétrécissement des testicules
    • Féminisation (p. ex. perte de pilosité sur le torse, le ventre ou les aisselles)
    • Augmentation du volume des glandes mammaires
    • Troubles de l’érection et perte de libido
  • Symptômes de carence hormonale chez la femme
  • Contracture de Dupuytren, plus fréquente en cas de cirrhose alcoolique

Complications

  • ](/content/shared/de/gesundheits_abc_neu/g/gelbsucht_ikterus.html)[Jaunisse
  • Dilatation des veines dans l’œsophage (varices œsophagiennes) et dans l’estomac
    • Due à la difficulté du sang à circuler dans le foie malade
    • Peut provoquer une hémorragie massive associée à un risque élevé de mortalité
  • Troubles de la coagulation du sang
  • Thrombose et augmentation de la pression artérielle dans la veine porte
    • Réseau veineux très visible autour du nombril (vaisseaux arachnéens)
    • Apparition d’hémorroïdes externes
  • Ascite («hydropsie»)
    • Accumulation de liquide dans l’abdomen
    • Augmentation du volume du ventre
    • Paroi abdominale gonflée et tendue
  • Vulnérabilité accrue aux infections due à une faiblesse immunitaire (p. ex. pneumonies, infections urinaires)
  • Symptômes neurologiques: somnolence, tremblements (tremor), troubles de la coordination des mouvements (ataxie), confusion, etc.
  • Risque accru de cancer du foie en cas de nodules et de modifications structurelles persistantes
  • Stade terminal
    • Perte de la fonction hépatique (défaillance hépatique)
    • Somnolence de plus en plus forte, pouvant aller jusqu’au coma (coma hépatique)
    • Diminution de l’élimination de l’urine
    • Risque de décès par défaillance multiorganique
Pronostic
  • Cirrhose due à la consommation d’alcool: amélioration d’une cirrhose à un stade précoce possible par le biais d’une abstinence rigoureuse de la consommation d’alcool
  • Cirrhose décelée tardivement suite à l’apparition de complications: pronostic plutôt défavorable, le patient meurt de défaillance hépatique, d’hémorragies sur varices ou de carcinome hépatocellulaire.

Causes et traitement

Causes

  • Cirrhose = stade terminal de nombreuses maladies hépatiques chroniques
  • Dégradation et mort de certaines cellules hépatiques voire de parties entières du foie sous l’effet de différents facteurs (cf. ci-après)
  • Processus de réparation excessive par du tissu conjonctif
  • Formation de nodules avec le nouveau tissu hépatique (régénération)
  • Les nodules de régénération et les cicatrices peuvent empêcher l’irrigation sanguine du foie et l’écoulement de la bile.

Les cellules hépatiques sont endommagées par:

  • L’abus d’alcool: responsable (seul ou combiné à d’autres facteurs) de 50 à 70% des cas
  • L’hépatite B ou C: dans env. 45% de cas, chronification de l’inflammation pouvant entraîner une cirrhose du foie
  • Causes plus rares, représentant 5% des cas: 
    • Troubles du métabolisme (y compris héréditaires)
    • Lésions dues à des produits chimiques (p. ex. solvants)
    • Maladies auto-immunes
    • Reflux de bile en cas d’inflammation chronique des voies biliaires (angiocholite), en cas de calculs biliaires, de cancer du pancréas ou de cancer de la vésicule biliaire
    • Divers médicaments (surtout en cas de fort dosage et de prise à long terme, notamment certains médicaments antidouleur, tranquillisants et médicaments contre la maladie de Parkinson, certains antibiotiques)

Suivi au cabinet médical / à l’hôpital

Examens possibles
  • Analyse de sang (paramètres hépatiques, tests de coagulation, etc.)
  • Echographie de l’abdomen
  • Scanner (CT), éventuellement
  • Prélèvement d’échantillons de tissu du foie
  • Endoscopie de l’œsophage et de l’estomac (en cas de suspicion de varices dans l’œsophage et l’estomac)
  • En cas de cirrhose du foie connue, effectuer régulièrement des examens de contrôle
    • Echographie et analyses de sang tous les 6 mois
    • Dépistage précoce d’un cancer du foie
Traitements possibles
  • Conserver le tissu hépatique fonctionnel encore existant, empêcher l’évolution de la maladie (prophylaxie secondaire)
    • Adopter une alimentation riche en vitamines avec un apport équilibré de glucides, lipides et protéines
    • Cesser de prendre les médicaments pouvant entraîner des lésions hépatiques ou changer de traitement
    • Renoncer impérativement à l’alcool
    • En cas de mauvais écoulement de la bile en raison de calculs biliaires: envisager une intervention chirurgicale
  • Traiter les complications telles que les saignements, les infections, une ascite («hydropsie»), une insuffisance rénale, les troubles du métabolisme
  • Traiter une maladie sous-jacente
    • Par exemple médicaments antiviraux (contre les virus) en cas d’hépatite B ou C chroniques
  • Intervention chirurgicale
    • Pose d’un «shunt» / canal (pour abaisser la pression dans la veine porte)
    • Greffe de foie (en dernier recours)

Que puis-je faire moi-même?

  • Si une maladie hépatique chronique a été décelée (indépendamment de sa cause)
    • Renoncer totalement à l’alcool (si le stade de la cirrhose n’est pas atteint, la suppression des facteurs pouvant être à l’origine des lésions permet d’améliorer l’état du foie)
    • Veiller à avoir une alimentation riche en calories et en vitamines (attention: une personne en bonne santé ne doit pas prendre de préparations à base de vitamines de façon prolongée)
  • Prévention: consommer l’alcool avec modération ou y renoncer complètement
    • Quantité d’alcool quotidienne considérée comme risquée: > 24 g/jour (hommes), > 12 g/jour (femmes)
    • 24 g d’alcool correspondent à env. 0,5 l bière, 12 g p. ex. à 0,1 l de vin
    • La tolérance peut être très différente d’une personne à l’autre, et dépend notamment de facteurs génétiques.
  • Se faire vacciner contre l’hépatite B
    • Fortement recommandé en cas de risque accru (p. ex. personnel médical)
    • Vaccination de base recommandée dans le plan de vaccination suisse
  • Observer les règles du sexe à moindre risque (protection contre les hépatites B, C et D)
    • Pas de contact sexuel sans préservatif masculin ou féminin
    • Pas de sperme ou de sang (également sang des règles) dans la bouche, ne pas avaler

Quand consulter un médecin?

  • Alcoolisme chronique
  • Coloration jaune des yeux et de la peau
  • Vomissements de sang
  • Hydropsie (ventre gonflé, rempli de liquide)
  • Abattement persistant
  • Sensation de satiété chronique et de pression en haut de l’abdomen
  • Signes de féminisation chez l’homme
  • Perte de poids progressive inexpliquée
  • Troubles de la conscience

Synonymes

Cirrhose du foie, atrophie cirrhotique, cirrhose hépatique

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains