Le jeûne intermittent est à la mode. Voici comment cela fonctionne.

Intermittierendes Fasten Intermittierendes Fasten

Avant Pâques, le jeûne a encore et toujours la cote. Le jeûne inter­mittent est une alternative au jeûne classique, qui consiste à se priver totalement de nourriture.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent?

Le jeûne intermittent, ou jeûne par intervalles, permet de ne pas renoncer à ses aliments favoris. Ce qui compte, ce sont les horaires des repas. D’un point de vue historique, ce type de jeûne n’est pas atypique pour l’homme. En effet, ceux qui rentraient bredouilles de la chasse n’avaient rien à se mettre sous la dent. Bien que ce ne fût pas volontaire, jadis, on jeûnait ainsi régulièrement par intermittence. Cela n’est donc pas un problème pour notre corps.

Le rythme 5:2 du jeûne intermittent

On mange normalement 5 jours par semaine et on jeûne partiellement 2 jours par semaine. C’est le rythme idéal pour les personnes qui s’imaginent mal se priver de nourriture toute une journée. Durant les deux jours de jeûne, on ingère 25% de la quantité habituelle de calories, soit 500kcal pour les femmes et 600kcal pour les hommes. A cet effet, il faut renoncer aux glucides et à la nourriture de fast-food. A l’inverse, on privilégie les smoothies verts, les soupes, les légumes et le poisson cuit à la vapeur.

Le rythme 5:2 est idéal pour les personnes qui s’imaginent mal se priver de nourriture toute une journée.

Conseils pratiques

Le mieux est de définir les deux jours de jeûne de façon fixe pour permettre au corps de s’adapter au rythme. Si possible, fixez-les le week-end afin d’avoir suffisamment d’énergie au travail durant la semaine. S’il ne faut pas renoncer à l’activité physique, il est recommandé d’opter pour des sports plutôt doux comme le yoga, le pilates ou le vélo à faible intensité; les entraînements épuisants sont à éviter.

Le petit inconvénient

Le rythme 5:2 présente un petit inconvénient: du fait de l’ingestion de calories, le jeûne ne déploie pas son effet (l’autophagie), et le processus d’élimination des graisses ralentit. Par ailleurs, le corps s’habitue plus rapidement à des journées entières de jeûne qu’à des petits repas.

Le rythme 16:8 du jeûne intermittent

Le rythme 16:8 convient bien aux novices. L’idée est de jeûner pendant 16 heures par jour et de manger normalement durant les 8 heures restantes. Cela signifie par exemple de souper à 18 heures et de prendre le petit-déjeuner le lendemain à 10 heures, ou de souper plus tard le soir et de carrément sauter le petit-déjeuner.

Le rythme 16:8 convient bien aux novices. L’idée est de jeûner pendant 16 heures par jour et de manger normalement durant les 8 heures restantes.

Conseil pratique

Dans tous les cas, il est recommandé de fixer ces 16 heures sur la nuit, puisque nous passons au mieux 8 heures à dormir. Le reste du temps, on peut boire de l’eau, du thé non sucré ou du café noir. Les spécialistes recommandent de boire 2 à 3 l d’eau par jour en période de jeûne. Ce dernier a un effet de coupe-faim, ce qui le rend particulièrement apprécié des jeûneurs.

Inutile de se priver

L’avantage: durant les 8 heures où nous devons manger, nul besoin de se priver ni de calculer les calories. Bien entendu, il est conseillé de continuer à manger normalement, sans se goinfrer ni se gaver de sucreries.

Pourquoi 16 heures?

Après 16 heures sans manger, le mécanisme d’autophagie (processus de nettoyage dans les cellules) se met en place. Ce laps de temps sert donc de répit au corps et permet de soulager les intestins pendant les phases de repos. De cette manière, le jeûne est simple à mettre en place et acceptable sur le plan social. Si l’on souhaite un démarrage en douceur, il est possible de commencer avec un intervalle de 12 heures sans manger pour augmenter pro­gres­si­ve­ment à 16 heures.

Perdre du poids saine­ment grâce au jeûne intermittent

Quelle méthode correspond à qui, cela dépend de chaque individu. Pour le savoir, il faut essayer. Le jeûne intermittent constitue une bonne solution pour commencer à perdre du poids sainement et optimiser ses chances de succès. Mais il ne faut pas oublier une chose: il est indispensable d’adopter un mode de vie sain. Alimentation équilibrée, activité physique quotidienne et moments de détente en font partie.

Vous êtes enceinte ou vous allaitez?

Alors vous devriez éviter de jeûner. Par ailleurs, si vous souffrez de maladies chroniques, comme un diabète de type II, ou que vous prenez régulièrement des médicaments, vous devez absolument consulter votre médecin avant de commencer une période de jeûne intermittent.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Conseil nutritionnel
Changez durablement vos habitudes alimentaires avec l’aide de spécialistes.
Accéder aux offres
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well